Avec Laëtitia Casta. Clara, ou la simplicité sonore d’un beau prénom latin. Rayonnant, transparent, il dit l’éclat et la lumière. Son ami Charlie Chaplin a confié un jour qu’il n’avait rencontré que trois génies dans sa vie : Einstein, Churchill et Clara Haskil.

Elle a été l’une des plus grandes pianistes du XXe siècle. Pourquoi ? Qui peut le dire ? Son talent est une grâce qui brille dès l’enfance, et qui se manifeste avant qu’elle ait appris à lire. Une soixantaine d’années plus tard, après d’innombrables épreuves, elle est enfin reconnue à sa juste valeur, multiplie les concerts, voyage dans le monde entier. Et pourtant, elle semble n’avoir jamais changé, à peine bougé. Le génie, a dit Baudelaire, n’est que l’enfance retrouvée à volonté ; mais Clara Haskil, elle, qui n’eut jamais d’enfants, paraît parfois n’avoir pas même besoin de retrouver une enfance qu’elle n’a jamais perdue. Laetitia Casta se glisse dans les mots de Serge Kribus pour incarner Clara Haskil, une femme modeste, sincère, drôle, au talent exceptionnel.

Ouverture
  • Vendredi : de 20h30 à 22h00
Tarifs
  • Adulte plein tarif À partir de 39€
  • Autre tarif À partir de 29€
  • Adulte plein tarif À partir de 37€
  • Autre tarif À partir de 27€
  • Adulte plein tarif À partir de 26€
Spectacle, Théâtre Clara Haskil, prélude et fugue
Boulevard Chasles
28000 CHARTRES