La jeune aux coquelicots, cueillette devant l'église du village de Rouvres (28)
Parce qu'il en faut peu pour être heureux

Un petit shoot de nature

Localisation Eure-et-Loir

Mine de rien, ça fait toujours du bien au moral de s’évader au grand air ! Lorsque le besoin de campagne se fait sentir, hop on embarque le panier à pique-nique, les chapeaux de paille et une grosse dose de bonne humeur… On part en vadrouille à la quête d’un spot sympa où se détendre. Bonne idée, on en profite pour faire le plein de nature, et par la même occasion dénicher de jolis villages pittoresques. Comme tout bon Eurélien, on a nos petits coins fétiches pour nous ressourcer loin de la ville. On vous les dévoile ?

Chiller les pieds dans l'eau

Comme un air de riviera à l’étang de Mézières Ecluzelles…

Planche à voile, optimist, catamaran, canoë, paddle, le plan d’eau de Mézières Ecluzelles fait la joie des amateurs de sports aquatiques... Mais on aime surtout son petit côté « port de plaisance », bien sympa pour une balade sur les sentiers aménagés, un pique-nique improvisé, ou une sieste à l’ombre d’un grand saule. On se prête alors à rêver devant ces bateaux colorés filant doucement sur l’eau.

Patrick Forget

Ouvrez l’oeil car on y croise des oiseaux à gogo, dont certaines espèces protégées, qui viennent profiter de la quiétude des lieux pour y nicher (chuuut, ne les dérangeons pas trop, des observatoires sont prévus pour rester bien discret).

Il ne reste plus qu’à repérer le coin idéal pour dérouler la nappe !

Ah la Beauce… Connue pour ses vastes étendues (on vous en parle juste après) mais beaucoup moins pour son côté verdoyant !

Si si, un secret bien gardé que ces vallées de l'Aigre et de la Conie ! Un havre de paix dépaysant où il fait bon se rafraîchir l’été, entre mangroves et roseaux de la Conie, cette curieuse rivière marais, résurgence de la nappe phréatique de Beauce. Ni vu ni connu, quel délice de glisser ses pieds dans l’eau quand les températures montent trop haut ! Et au fait, qui a pris le paquet de chips Belsia ?

Patrick Forget

Siffler là-haut sur les collines (du Perche) ... zaï zaï zaï zaï

Au nord les forêts, au sud la vallée ! C’est aussi là, dans cette partie méridionale où se dressent les collines du Perche qu’on aime aller se ressourcer ... Un paysage verdoyant où l’on hallucine devant ces charmants villages nichés au beau milieu de nulle part, et où l’on admire de superbes manoirs et bâtis typiquement percherons. Chiche que vous entamerez l’ascension de notre Mont Everest à nous, en gravissant à Vichères la Butte de Rougemont (qui culmine tout de même à 285 mètres !). De là-haut, on apprécie le calme de ce panorama apaisant. Gratitude attitude en écoutant simplement le silence. Pas envie de redescendre !

Le Parc Naturel Régional du Perche, c'est des bocages, des vallées, des forêts, des étangs ... Un petit paradis pour les amateurs de chlorophylle ! Mais sans monter sur nos grands chevaux, impossible de l'évoquer sans penser direct à son emblème qu'on ne vous présente plus, le cheval Percheron. Une vraie montagne de muscles qui cache en fait un tempérament digne de la "let it slow" attitude" !

Patrick Forget

Rouler sa bosse en Beauce

Un océan de blé à perte de vue ! D’accord, c’est souvent l’image typique de la Beauce, le fameux « grenier de la France ». On a connu plus glamour vous vous dites ? Ce que vous ignorez peut-être, c’est que l’on peut y admirer des couchers de soleil flamboyants alors surtout, préparez vos appareils photo ! Clic clac, l’affaire est dans le sac ! Ça claque toutes ces teintes, sans dec’, c’est comme si le ciel voulait être aussi coloré que les illuminations sur la cathédrale !

moulin de Ouarville vu de nuit, 28 Eure et Loir

Mais que c'est bôôôôôô la Beauce ! Le ciel infini à perte de vue ... 

Patrick Forget

Vous tomberez sûrement nez-à-nez durant votre escapade en Beauce sur des « géants » mais évitez de vous y méprendre comme Don Quichotte et de partir à l’assaut des moulins ! Pas rouges ceux-là certes, mais pour la team « nostalgique », c’est toujours un brin émouvant de les imaginer dans le temps en pleine effervescence ...

On récolte ce que l’on sème mais au fait, il n’y a pas que du blé qui pousse en Beauce. Au printemps, c’est une marée jaune de colza qui décore le paysage, puis l’été, c’est au tour de l’orge. Hello les fans de bière ! D’ailleurs, plusieurs micro-brasseries artisanales se sont implantées sur le territoire, ceci explique cela … (trouvez la liste par ici)

Claire & Arthur - Les Droners

Faut pas pousser mémé dans les orties, ni dans la lavande d’ailleurs ! Et oui, on en trouve aussi en Beauce, plus précisément des champs de lavandin, aussi invraisemblable que cela puisse paraître …

Vachement chouette ce petit air de Provence, il ne manque que les cigales !

Se tailler la part du lion à la Tanière

Suzanne Saquer

Offrir une seconde chance aux animaux sauvages malmenés, issus de cirque, laboratoire, trafic, …, telle est la vocation du zoo-refuge de la Tanière où vous pourrez bientôt rencontrer Oliver, Cannelle et les autres. Du plus petit vison au plus grand éléphant, tous sont chouchoutés et soignés pour être remis sur patte et reprendre du poil de la bête, après une vie un peu abîmée. Ici y’a pas de lézard : ils sont trop occupés à vaquer à leurs occupations en se lançant dans des parties de jeux endiablées avec leurs congénères ou en somnolant sur leur hamac. Comme des coqs en pâte !

Si ce grand bol d’air vous a donné une grande envie de vous dépenser, on a ce qu’il vous faut par ici

Into the wild

sans aller trop loin ...
0 résultats

Filtrer