David Cosson
MP pour les intimes

My name is Proust, Marcel Proust

Localisation Eure-et-Loir

Bon d’accord, je vais arrêter de me prendre pour James Bond et de parler dans la langue de Shakespeare car après tout, ne serais-je pas l’un des auteurs les plus célèbres de la littérature française ? Depuis que l’on a fêté mes 150 ans (en juillet 2021), je repense souvent à ma chère ville d’Illiers Combray, décor de mon œuvre romanesque, À la recherche du temps perdu... Vous remarquerez que j’ai fait un effort sur la longueur de mes phrases mais attention, le naturel revient vite au galop !

Lio - artiste peintre

Aujourd’hui si je prends la plume c’est parce que j’ai encore plein de choses à vous raconter.

Tout comme les diamants sont éternels (James Bond quand tu nous tiens …), mon souvenir reste impérissable à Illiers. Surtout depuis le jour de mes 100 ans où j’ai reçu la charmante surprise de voir ajouter à son nom le « Combray » de mes romans. La seule ville de France à l’avoir fait, quel honneur !

Ah quand je repense à Illiers Combray, je me revois quelques années en arrière (enfin, un paquet d’années même !), à passer de merveilleuses vacances chez ma Tante. C’est de là qu’est venue la fameuse expression « madeleine de Proust » lorsque ma Tatie m’en offrait après l’avoir trempée dans son infusion (c’est ce que j’appelais aussi l’opération non pas tonnerre mais théière !). Ce souvenir reste à jamais gravé dans ma mémoire et je crois que vous en avez tous entendu parler !

Patrick Forget

Je ne vais pas vous faire un inventaire à la Prévert mais j’en passe des vertes et des pas mûres sur mes moments passés là- bas !

Je vous invite d’ailleurs à venir sur mes traces pour vous imprégner de l’ambiance qui m’a tant inspiré par la suite …

En savoir plus

Un petit saut dans le temps et nous voilà en 1878, dans cette charmante maison appartenant à ma Tante Elizabeth (vous la connaissez peut-être mieux sous le nom de « Léonie », comme dans mes romans). C’est bien connu, on ne vit que deux fois et de maison d’habitation, le bâtiment est devenu un « musée Marcel Proust ». Mais pour la découvrir telle que je l’ai connue, ça sera après les travaux ! Car ce n’est pas un secret, la Fondation du Patrimoine a retenu en 2021 la Maison de Tante Léonie-Musée Marcel Proust parmi les sites du Loto du patrimoine pour lui remettre un soutien financier grâce aux recettes des jeux de loterie. Vous imaginez, c’est comme si j’avais touché le jackpot au Casino Royale, je vais pouvoir engager quelques travaux d’embellissement dans la maison. C’est Tata qui va être contente !

Il faut aussi que je vous parle de mon Oncle Jules ! Paysagiste de son état, il a créé un merveilleux jardin, rien que pour vos yeux…  J’aimais tant m’y balader enfant... J’avoue que ça m’a marqué toutes ces nuances de vert, ce ruisseau sinueux et ces petites constructions orientales. Romantique et mystérieux à la fois ce Pré Catelan !

Du côté de Villebon, j’ai eu la chance de tomber sur une magnifique forteresse médiévale. Hop j’en ai changé le nom en « Guermantes » dans mon roman ! Comment ? Vous ne connaissez pas le château de Villebon ? C’est la faute à Rousseau (oups !). Regardez-moi ces tours crénelées, ces douves, ce pont-levis… Si j’avais été un chevalier (ou un espion au service de sa majesté), c’est ici que j’aurais aimé loger ! En tout cas, y a pas à dire, ce château m’a bien inspiré …

Nicolas Cagnard
Roger Lasbareilles

Tout comme le château de la Sinetterie à Illiers Combray ! Rebaptisé depuis « château de Swann » (du nom de l’un de mes personnages que vous devez sûrement connaître), j’y ai été reçu plusieurs fois, enfant. J’ai gardé cette demeure dans un coin de ma tête pour en faire plus tard l’habitation des Swann. Avais-je le béguin pour leur fille Gilberte ? Chuuut, c’est top secret…

Patrick Forget

Avec tous ces souvenirs euréliens en tête, je n’avais plus qu’à coucher sur le papier toutes mes idées et de là, ça a fusé ! 007 tomes de à la recherche du temps perdu  … Toute modestie à part, vous les connaissez sûrement : du côté de chez Swann, à l’ombre des jeunes filles en fleurs  …

Une œuvre monumentale en fait !

Et bien, nous n’avons plus qu’à nous donner rendez-vous à Illiers Combray… Votre mission, si vous l'acceptez, sera d’y chanter la célèbre chanson « j'irai bien refaire un tour du côté de chez Swann » ♫ !

Alors « chauffe Marcel » !!!

Ma moustache à couper qu’on va passer du bon temps !

 

Cordialement, Marcel Proust

 

PS : Encore une info tant que j’y pense ! Illiers Combray a intégré les Petites Cités de Caractère ®, si ça ce n’est pas une bonne nouvelle ! C’est dire si cette petite ville chère à mon coeur gagne à être connue...

Ah, le temps du bonheur

À l'ombre des jeunes filles en fleurs !
0 résultats

Filtrer